Baptiste, Préparateur méthodes

Découvrez l'interview de Baptiste

banderouge gpistories

apostrophe rouge

ARDATEM m’a formé ; en un an j’ai appris énormément, et je n’imaginais pas être aussi autonome dans mon travail un an en arrière.

apostrophe rouge

Découvrez l’interview de Baptiste, Préparateur méthodes chez ARDATEM, qui nous présente son métier et son parcours !

baptiste web

J’ai intégré ARDATEM en contrat de professionnalisation en 2020 via l’ANTA, le centre de formation interne d’ARDATEM. Je suis désormais Préparateur méthodes, depuis le mois de septembre 2021.

Ta formation à l’ANTA ?

Après un BTS électrotechnique et BAC STi2D, j’ai suivi la formation SERAAN, promotion n°3. Ce parcours permet de nous spécialiser dans le domaine des essais, régulation et automatismes lié au nucléaire ; la formation allie cours théorique et pratique terrain en CNPE. J’ai commencé à Gravelines avec l’équipe d’Automaticiens de Bourg-Saint-Andéol.

Être sur le terrain m’a permis de voir comment fonctionne une centrale et comprendre le métier. Grâce à l’ANTA j’ai pu découvrir les installations nucléaires vraiment dans le détail.

Pourquoi le secteur du nucléaire ?

C’est un milieu que je ne connaissais pas du tout, mais qui m’intéressait pour autant. En plus l’avantage du nucléaire c’est la démesure, c’est-à-dire la taille des installations. D’un point de vue technique, le système de production et la distribution de l’électricité sur le réseau sont très complexes. Tout est surdimensionné par rapport à une usine classique et c’est ce qui est intéressant.

Ton métier ?

J’ai intégré ARDATEM en tant que Préparateur méthodes. Nous réalisons des contrôles réglementaires sur les équipements électriques du CNPE de Paluel. Je fais partie d’une équipe multi-technique : Automaticien, Instrumentiste, Électricien etc. La polyvalence de notre équipe nous permet de puiser les connaissances de chacun sur leurs différents métiers. Ce qui m’a aussi permis de me former progressivement au métier de Chargé d’affaires grâce à l’aide mon binôme.

En général j’alterne le bureau et le terrain, mon poste est assez polyvalent. Je peux créer des régimes de consignation, étudier des schémas électriques, d’implantation, des documents réglementaires…, planifier des contrôles sur les conformités des équipements. Et en cas de non-conformité d’un équipement, nous créons une fiche de non-conformité pour résorber l’anomalie constatée et garantir la sécurité des travailleurs. Je vais aussi sur le terrain pour faire des contrôles ou des audits ; et des réunions avec client pour faire un point sur l’avancement de la prestation. Chaque jour est différent, c’est ce que j’apprécie vraiment dans mon travail.

L’année dernière, j’étais en charge de la partie qualité c’est-à-dire que je récupérais les données remontées par le terrain et ensuite je réalisais les rapports et la mise en conformité.

Cette année, j’ai évolué et je suis Adjoint chargé d’affaires. Je m’occupe plus précisément de tout ce qui est tranche en fonctionnement (réacteur en marche). Je réalise le contrôle des équipements. En parallèle de ça, j’ai une partie management car je gère une petite équipe terrain de 2 personnes.

ARDATEM pour toi

ARDATEM m’a formé ; en un an j’ai appris énormément, et je n’imaginais pas être aussi autonome dans mon travail un an en arrière. ARDATEM c’est aussi une entreprise avec un management de proximité et une bonne ambiance dans les équipes.

Paroles de collaborateurs

Chef de projet Automatisme et Contrôle-commande

Paroles de collaborateurs

Chargée de clientèle