Adrien, Chef de projet

Découvrez l'interview d'Adrien

banderouge gpistories

apostrophe rouge

On est « multi-industries », on intervient en particulier pour la sidérurgie et le nucléaire. On gère tous types de projets, le plus souvent du « revamping », c’est-à-dire de la rénovation ou de la mise à niveau d’installations de production.

apostrophe rouge

 

Découvrez l’interview d’Adrien, Chef de projet chez ARDATEM, qui nous présente son métier et son parcours !

encart gpistories

Décris-nous ton métier ?

J’occupe le poste de Chef de projet chez ARDATEM au sein de l’établissement de Woippy. Je travaille au Bureau d’Études et je gère les projets qui me sont confiés dans leur intégralité (études, développement réalisation, chantier et mise en service). Je rédige une partie des analyses fonctionnelles, je programme des automates, et je gère l’interface technique avec le client.

Ton parcours ?

En 2003, j’ai fait un BTS MAI – Mécanique et Automatismes Industriels. À la suite de cette formation, j’ai intégré directement IDEM (désormais ARDATEM) en tant qu’Électricien sur chantier pendant 1 an. Ensuite, j’ai rejoint le Bureau d’Études en tant qu’Automaticien puis je suis devenu Responsable de lot d’automatisme sur certains projets. En 2014, j’ai été promu Chef de projet.

Le métier d’ARDATEM Woippy ?

Chez ARDATEM à Woippy on est « multi-industries », on intervient en particulier pour la sidérurgie et le nucléaire. On gère tous types de projets, le plus souvent du « revamping », c’est-à-dire de la rénovation ou de la mise à niveau d’installations de production chez les clients, en électricité et en automatisme. On peut faire aussi de l’informatique, de l’instrumentation ; les activités sont très variées.

Ton équipe ?

Au bureau d’études, certains sont spécialisés sur la partie électrique (schémas/plans électriques) et d’autres en automatisme et supervision informatique. L’équipe est définie au début d’un projet, en fonction des compétences nécessaires et des disponibilités de chacun. Suivant la taille du projet, on peut aller jusqu’à 5/10 personnes pour les plus conséquents, tout cela sans compter la partie réalisation en atelier. En effet, nous avons notre propre atelier où nous fabriquons des équipements électriques (notamment des armoires), on les teste sur place avant qu’ils soient installés sur chantier.

Dans l’équipe, il y a souvent des jeunes en alternance (niveau BTS ou Master). L’objectif étant de les embaucher à la fin de la formation. D’ailleurs, la plupart des salariés qui travaillent à Woippy ont fait une alternance.

Comment se déroule un projet ?

Une fois l’affaire validée et que les équipes sont définies, on commence la phase d’études avec les analyses fonctionnelles. Suite à ça, le Bureau d’Études électrique réalise des schémas électriques. En parallèle, les programmes automates et supervisions sont développés et la réalisation en atelier commence. Une fois qu’elle est terminée, on teste tous les équipements à l’atelier. On a également une plateforme de test qui nous permet d’expérimenter tous nos développements. Ensuite, on installe, on teste et on met en service directement chez le client, avec souvent de l’assistance technique une fois que l’installation a démarré. Nos clients sont des industriels et se situent à côté de Woippy, dans toute la France ou à l’autre bout du monde !

Parle-nous d’un projet ! 

C’est un projet qui vient de se terminer. Il était très intéressant car nous avons travaillé sur une machine spéciale et unique au monde, conçu en partenariat avec une entreprise voisine pour la partie mécanique. Elle sert à faire la maintenance d’une ligne de production chez un nouveau client dans l’agrochimie pendant l’arrêt technique annuel.

Nous avons fait de l’électricité, de l’automatisme, de la supervision, de la variation de vitesse avec du matériel qu’on ne connaissait pas. Nouvel automate, nouvelle marque, nouveaux variateurs, nouvelles technologies : c’était un challenge technique ! J’ai géré ce projet dans son intégralité. Il s’est très bien passé, même si le timing était très serré.

Des qualités à avoir pour être Chef de projet ?

Il faut être super organisé et rigoureux. Avoir un bon relationnel c’est également un point très important, autant au niveau des équipes que du client. C’est un levier pour évoluer au sein de la société.

ARDATEM pour toi ?

J’ai rejoint ARDATEM/IDEM à la fin de mes études, c’est l’entreprise qui m’a vu grandir et évoluer au fil des années. C’est en quelque sorte une deuxième maison pour moi.

Paroles de collaborateurs

Chef de projet Automatisme et Contrôle-commande

Paroles de collaborateurs

Chargée de clientèle